alimenter


alimenter

alimenter [ alimɑ̃te ] v. tr. <conjug. : 1>
XIV e; lat. médiév. alimentare
1Physiol. Fournir une certaine alimentation à. nourrir . Vous pouvez alimenter légèrement le malade. Il faut l'alimenter avec des légumes. Pronom. Ne plus s'alimenter ( anorexie, 1. diète, jeûne; cf. Grève de la faim) . Il recommence à s'alimenter.
2Par ext. (XIXe) Approvisionner. Alimenter un village en eau. Alimenter une chaudière. Le Jourdain « alimente ce réservoir » (Loti).
Fig. Entretenir, nourrir. Cela suffit à alimenter la conversation. « Son éloquence [...] alimentée de faits » ( Péguy).

alimenter verbe transitif (latin alimentare) Procurer à quelqu'un, à un animal les aliments nécessaires à leur subsistance ; nourrir : Alimenter un malade avec du bouillon. Fournir à une collectivité, à un appareil, à un lieu, ce qui est nécessaire à son fonctionnement ; approvisionner : Alimenter une chaudière en mazout, les marchés en légumes frais. Entretenir une action, un sentiment : Alimenter la conversation.alimenter (expressions) verbe transitif (latin alimentare) Alimenter le feu, ajouter du combustible. ● alimenter (homonymes) verbe transitif (latin alimentare)alimenter (synonymes) verbe transitif (latin alimentare) Procurer à quelqu'un, à un animal les aliments nécessaires à...
Synonymes :
Contraires :
Fournir à une collectivité, à un appareil, à un lieu...
Synonymes :

alimenter
v. tr.
d1./d Nourrir, fournir les aliments nécessaires à. Alimenter un enfant, un malade.
|| v. Pron. Il s'alimente tout seul depuis qu'il va mieux.
d2./d Par ext. Approvisionner. Alimenter une ville en eau.
|| Fig. Donner matière à. Incidents qui alimentent une discorde.

⇒ALIMENTER, verbe trans.
A.— Emploi trans.
1. Procurer à un être vivant les éléments nécessaires à sa croissance, à sa conservation :
1. Alimentez-le, Madame, ce malade-là (...) De braves petits plats, œufs frais, bonne viande. Il aime les nouilles? Oui? Donnez-lui en.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 2, 1933, p. 384.
Dans le domaine relig. :
2. Et lorsqu'il [le moine] descendit les marches et communia deux femmes, Durtal frémit, jaillit en un élan vers le ciboire. Il lui parut que s'il était alimenté avec ce pain, tout serait fini, ses sécheresses et ses peurs ...
J.-K. HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 258.
2. P. anal.
a) Fournir à une chose concrète, ayant quelque analogie avec un être vivant, les éléments nécessaires à son existence, à son fonctionnement :
3. ... les vainqueurs [de la fête de l'arc, à Loisy] avaient été conviés à un repas qui se donnait dans une île ombragée de peupliers et de tilleuls, au milieu de l'un des étangs alimentés par la Nonette et la Thève.
G. DE NERVAL, Les Filles du feu, Sylvie, 1854, pp. 599-600.
4. Ces nouvelles ressources en uranium vont servir à alimenter trois usines, les plus coûteuses du monde, qui vont être construites à partir de 1951, par l'industrie privée.
B. GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 92.
b) Alimenter qqn en qqc. Lui procurer une chose considérée comme nécessaire :
5. Comme il était bon, il les nourrit et les alimenta en étoffes, en sucre et en thé.
A. DE SAINT-EXUPÉRY, Citadelle, 1944, p. 549.
3. Fig. [L'obj. désigne un état d'âme, un sentiment, une activité] En favoriser la vitalité, le développement :
6. ... et je crains que les moyens dont la société use envers les malades, la captivité et l'oisiveté, ne fassent qu'alimenter une mélancolie dont le seul remède, ce me semble, serait le mouvement et la distraction.
V. HUGO, Correspondance, 1823, p. 371.
7. Un bon malheur bien cuisant, alimenté, renouvelé chaque heure, un enfer, quoi!
COLETTE, L'Ingénue libertine, 1909, p. 286.
8. Dégoût d'habiter une âme que nulle source n'alimente.
J. BOUSQUET, Traduit du silence, 1935-1936, p. 111.
Alimenter la (ou les) conversation(s) :
9. M. de Norpois rompit enfin le silence pour prononcer ces mots qui devaient pendant vingt ans alimenter la conversation des chancelleries ...
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, La Fugitive, 1922, p. 635.
B.— Emploi pronom.
1. S'alimenter de qqc. Absol. S'alimenter. Absorber des aliments :
10. M. Thibault qui ne s'alimentait plus, était très faible, et ne cessait pas de souffrir.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Sorellina, 1928, p. 1196.
P. ext.
a) [Le suj. désigne une chose concr. qui a qq. anal. avec un être vivant] Se procurer les éléments nécessaires à l'existence ou au fonctionnement :
11. Cette industrie s'est alimentée des capitaux qu'elle-même a su accumuler. Dès-lors plus de clientelles : le plus pauvre citoyen a pu se passer de patron, et se mettre, pour subsister, sous la protection de son talent.
J.-B. SAY, Traité d'économie politique, 1832, p. 382.
b) [Le suj. désigne une pers. ou une collectivité] S'alimenter en qqc. Se procurer une chose considérée comme nécessaire :
12. ... ils préféraient voir les pays européens s'alimenter en uranium 235 aux États-Unis plutôt que de s'engager dans un coûteux projet qui aurait donné un produit d'origine européenne beaucoup plus cher que le produit importé ...
B. GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 132.
2. Fig. S'alimenter de + nom d'inanimé abstr. :
a) [Le suj. désigne une pers.] Tirer sa subsistance de quelque chose :
13. ... elle acceptait. Elle vivrait en ne s'alimentant que d'orgueil.
H. DE MONTHERLANT, Le Songe, 1922, p. 100.
b) [Le suj. désigne un sentiment, une forme du comportement hum.] Tirer sa vitalité de quelque chose :
14. ... les objections si multiples et si complexes dont s'alimente le scepticisme moderne ...
O. FEUILLET, Histoire de Sibylle, 1863, p. 339.
Prononc. :[], j'alimente []. Enq. : //. Conjug. parler.
Étymol. ET HIST. — 1. XIVe s. « nourrir, fournir d'aliments » (Reg. journ. des prévôts et jurés, A. Tournai, 27 mai 1460 ds GDF. Compl. : Laquelle Pieronne, ainsy cheue es dicts fosses, eust prestement esté porsievie et reprise en iceux fosses, ... et defroissie et ramenee en la dite prison, ou elle a esté alimentee jusques à huy); 2. XIVe s. « fournir ce qui est nécessaire », emploi fig. (L'Alchim. a Nat., 736, ibid. : Toute chose elementee Est d'elemens alimentee). Cet emploi paraît plus rare et les dict. ne le signalent pas avant le XIXe s. (cf. Ac. 1762 : Nourrir, fournir les alimens nécessaires. Il n'a guère d'usage qu'en terme de Pratique).
Empr. au lat. alimentare, attesté dep. le IVe s. au sens 1 (CHIRON, Claudii Hermeri mulomedicina, 277 : exiguo cibo eum [mulum] alimentato); attesté en lat. médiév. dans l'emploi 2 (Testam. Guill. de Pratocomit., ann. 1360 ds DU CANGE : Volo quod ... idem Poncius Alimentetur in victu et vestitu per haeredes meos subscriptos).
STAT. — Fréq. abs. litt. :768. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 780, b) 649; XXe s. : a) 791, b) 1 773.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BAULIG 1956. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BONNAIRE 1835. — CAPUT 1969. — DUP. 1961. — ESN. 1966. — GUIZOT 1864. — LAF. 1878. — NYSTEN 1814-20. — SARDOU 1877. — SIZ. 1968. — SOMMER 1882. — Synon. 1818.

alimenter [alimɑ̃te] v. tr.
ÉTYM. XIVe; de aliment.
1 Fournir (qqn, un être vivant) en aliments; procurer des aliments à… Nourrir, sustenter. || Alimenter un enfant, un malade à la cuiller. || Alimenter un bébé au sein, au biberon. Nourrir (spécialt).
Par ext. Fournir une certaine alimentation à (qqn), en la lui donnant, en lui permettant de l'obtenir, etc. || Il faut alimenter légèrement le malade.Alimenter qqn en, avec qqch. || Il faut l'alimenter en légumes, en bouillons, avec des bouillons.
(Le compl. désigne une communauté). || Alimenter des réfugiés, les alimenter en vivres et en eau. || Alimenter les Français en sucre.
2 (XIVe; repris XIXe). Fournir en éléments nécessaires au bon fonctionnement. Approvisionner, pourvoir. || Alimenter en papier une machine à imprimer, à photocopier.(Éléments assimilés à des aliments, ou aliments). || Alimenter un marché. || Alimenter… en… || Alimenter une ville en eau potable.(Éléments fournis naturellement; sujet n. de chose). || La source qui alimente cet étang, cette rivière.
1 Le Jourdain (…) depuis des millénaires, alimente ce réservoir.
Loti, Jérusalem, 15.
(Matières premières). Alimentation. || Alimenter une chaudière, une machine, un moteur. || Alimenter en minerai plusieurs usines.
3 Entretenir en fournissant ce qui fait fonctionner, continuer. Entretenir, fournir, nourrir (fig.). || L'amour, la haine alimente le génie de cet écrivain. || Cette nouvelle alimente les conversations. || Alimenter la chronique.
2 (…) un accès de froide colère alimenté par les rapports de son ministère.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, II, III.
3 Son éloquence, infatigablement alimentée de faits (…)
Ch. Péguy, Œ. compl., t. XI, p. 57.
4 Après avoir traîné la pouille pendant quelque temps, mon père finit par adopter un métier, le travail de la cire. Il alimentait de son art les exhibitions foraines et les musées d'anatomie.
R. Queneau, Pierrot mon ami, éd. L. de Poche, p. 54.
——————
s'alimenter v. pron.
(Réfl.). Se nourrir, prendre des aliments. Manger, soutenir (se), sustenter (se). || Le malade a recommencé à s'alimenter. || Il refuse de s'alimenter ( Anorexie, anorexique).
Par ext. || S'alimenter en, de qqch. : se procurer les éléments nécessaires à la nourriture, et, fig., à l'existence, au fonctionnement.
(Concret). || Cette industrie s'alimente de, en matières premières importées.(Abstrait). || La conversation s'alimentait de lieux communs; les lieux communs dont s'alimentait la conversation.
5 (…) elle acceptait. Elle vivrait en ne s'alimentant que d'orgueil.
Montherlant, le Songe, 1922, p. 100.
CONTR. Détruire, étouffer, mourir (faire). — Diète (faire la), jeûner, mourir (d'inanition).
DÉR. Alimentation.
COMP. Sous-alimenter, suralimenter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alimenter — ALIMENTER.v. a. Nourrir, fournir les alimens nécessaires. Alimenté, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • alimenter — Alimenter, Alere. Alimenté, Altus …   Thresor de la langue françoyse

  • alimenter — Alimenter. v. act. Nourrir, fournir les aliments necessaires. Il se joint d ordinaire avec substenter. Les biens dont les pauvres doivent estre substentez & alimentez. Il vieillit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • alimenter — vt. alimintâ (Albanais 001, Notre Dame Bellecombe, Villards Thônes). E. : Viande. A1) s’alimenter, se nourrir // manger alimenter tout seul /// normalement : s’alimintâ vp. (001). A2) alimenter une machine (une batteuse, un battoir ...) :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ALIMENTER — v. a. Nourrir, fournir les aliments nécessaires. Le marché ne fournit pas de quoi alimenter la ville. Ces provinces alimentaient la capitale de l empire.   Il s emploie aussi figurément. Ces matières alimentaient l incendie. Cette nouvelle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ALIMENTER — v. tr. Pourvoir des aliments nécessaires. Le marché ne fournit pas de quoi alimenter la ville. Ces provinces alimentaient la capitale de l’empire. Il s’emploie aussi figurément et signifie Entretenir quelque chose. Ces matières alimentaient… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • alimenter — (a li man té) v. a. 1°   Nourrir, fournir des aliments. Les provinces alimentent Paris. 2°   Fig. Ces matières alimentaient l incendie. Des sources qui ne tarissent pas alimentent ce ruisseau. Ce qui alimentait la rivalité de Rome et de Carthage …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • alimenter — al·i·men·ter …   English syllables

  • alimenter — ˈaləˌmentə(r) noun ( s) : one that aliments; specifically : a worker who feeds material into a machine …   Useful english dictionary

  • Alimenter le feu — ● Alimenter le feu ajouter du combustible …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.